Projet NOVPATH : Un’altra vista nant’a ghjestione di ‘patosistemi


03/07/2018


Dans le cadre du projet de recherche « Nouvelles approches pour la gestion des pathosystèmes » (NovPath), l'Institut National de la Recherche Agronomique de Corse (INRA) a rencontré le Président du Syndicat Mixte de l'Abattage en Corse afin de traiter des questions de gestion collective de la santé animale en Corse.

Véritable outil de développement de l’élevage en Corse, les abattoirs permettent aux chercheurs de l'INRA de Corse de s'interroger sur leur rôle dans le contrôle des maladies et la surveillance sanitaire dans le territoire.

Ce projet, initié en 2016 par la Collectivité Territoriale de Corse, poursuit un double objectif, consistant :
  1. Produire des connaissances partagées sur les pathosystèmes corses (système complexe, hétérogénéité de systèmes d’élevage et des pratiques, lieux géographiques différents d’une vallée à une autre, etc.) et leurs modes de gestion,
  2.  Explorer, via des approches participatives, de nouvelles formes d’organisation à l’échelle du territoire.

Les activités déployées dans ce projet sont organisées autour de 3 axes :
  • Axe 1 : Mieux comprendre les dynamiques des pathogènes à l’interface homme-animal-écosystème
  • Axe 2 : Caractériser la distribution des pathogènes et des instruments de gestion sanitaire du territoire (dont les abattoirs dans leur rôle de surveillance)
  • Axe 3 : Analyser les dispositifs de gestion existants pour la conception territoriale de nouvelles formes d’organisation et de stratégies innovantes. 

 
Les premiers comités de pilotages seront organisés très prochainement dans le but de rencontrer les principaux acteurs et élaborer des plans d'action.
avis_cesc_2017_86.pdf AVIS CESC 2017-86.pdf  (268.23 Ko)

Pierre-José FILIPPUTTI, Président du SMAC, accompagné de Jean-Pierre GIANSILY, Directeur du SMAC, ont reçu Perrine Devleeshouwer et François Charrier, chercheurs à l'INRA de Corse
Pierre-José FILIPPUTTI, Président du SMAC, accompagné de Jean-Pierre GIANSILY, Directeur du SMAC, ont reçu Perrine Devleeshouwer et François Charrier, chercheurs à l'INRA de Corse