Qu'est-ce que le SMAC ?



Un établissement public à caractère industriel et commercial

Le Syndicat Mixte de l'Abattage en Corse (SMAC) est une structure administrative de coopération intercommunale française qui permet à des collectivités de s’associer entre elles, avec des établissements publics et d'autres personnes morales de droits publics. C'est un syndicat mixte ouvert.

Cet établissement public exercent une mission de service public à caractère industriel et commercial (EPIC) : l'abattage d'animaux de boucherie en Corse.

La création récente de cette institution émane d’une volonté politique affirmée d’agir en faveur du développement des filières d’élevage insulaires. Les structures d’abattage en Corse présentaient jusqu’alors de grandes carences aussi bien en terme de fonctionnement que de gestion. Il est apparu nécessaire de coordonner l’activité d’abattage sur l’ensemble du territoire afin d’assurer un service performant à l’ensemble des éleveurs corses.
C’est pourquoi, en date du 17 avril 2003, par délibération n° 03/89 AC, l’Assemblée de Corse :
- a approuvé les statuts du Syndicat Mixte,
- a décidé l’adhésion de la CTC à ce syndicat mixte,
- a demandé au Préfet d’autoriser la création de ce syndicat mixte,
- a approuvé le projet de convention entre la CTC et le syndicat mixte.

Le Préfet de Corse, par arrêté n° 03-0357 du 3 juillet 2003, autorisait la création du syndicat mixte de l’abattage en Corse et adoptait ses statuts.
 

Qu'est-ce que le SMAC ?

Un acteur interfilière incontournable

Le SMAC opérationnel depuis 2004, est désormais en charge de la gestion des abattoirs. A ce titre, il représente un acteur inter filières incontournable de l'agriculture Corse.

Les enjeux du SMAC :
  • Pérenniser les outils d’abattage dans le respect des normes sanitaires
  • Valoriser et optimiser la gestion des sous-produits
  • Offrir une gamme de prestations satisfaisante aux filières d’élevage
  • Rationaliser la gestion de l’abattage en corse
 
Ainsi, on peut considérer que les orientations stratégiques du SMAC s'articulent en 4 axes de développement :
  • L’amélioration des conditions sanitaires d'abattage,
  • L’autonomie structurelle de fonctionnement,
  • L’amélioration des outils de production,
  • La mise en place d'un schéma prospectif pluriannuel de gestion de l'abattage.
 
Ces axes de développement répondent chacun à un enjeu majeur dans l'organisation de la filière viande. Tous ne font pas l'objet d'une budgétisation au sein du plan de relance de l'agriculture.
 
Afin de satisfaire à ces enjeux, plusieurs questions se posent  qui nécessitent la recherche de solutions au travers la réalisation de plusieurs études.
Ainsi, il convient d'évaluer :
  • les moyens nécessaires à la mise aux normes sanitaires de chacune des structures d'abattage actuellement fonctionnelles,
  • la possibilité d'organiser des schémas de transport des animaux et/ou des carcasses,
  • la possibilité de valorisation de la production (et des sous-produits).
 
Enfin, et compte tenu des préconisations issues de ces études préalables, l'objectif final est d'établir un schéma régional de l'abattage, en déterminant les structures à supprimer, à améliorer, à créer ou à pérenniser.